FROM DECLINISM TO HOPE:

DEBATING OUR FUTURE

Suite à notre étude sur les perspectives d'avenir des jeunes adultes et la publication du livre de Mark Elchardus "Au-delà du déclin" en 2015, la Fondation P&V a organisé une conférence-débat qui a eu lieu le 24 mai à Bruxelles, autour de la question du « déclinisme » et de l’aliénation politique des jeunes vis-à-vis de la société actuelle.

Notre société est prise dans une spirale négative. Ce sentiment est fortement ancré dans l’esprit des 2000 jeunes adultes belges interrogés dans le cadre du livre « Au-delà du déclin ». Dans ce livre le sociologue Mark Elchardus analyse ce sentiment très répandu et opiniâtre, qui porte à croire que notre prospérité et notre bien-être se perdent, que toutes les valeurs s’effondrent (emploi, sécurité de l’emploi, sécurité, environnement, cohésion sociale…). Cette croyance dans le déclin suscite la crainte et l’incertitude, fait chercher des boucs émissaires, nourrit l’intolérance, fait le lit des politiques populistes de l’exclusion et du malaise. L’étude démontre aussi que le monde politique est également touché par cette perte de confiance, avec seulement 16% des jeunes interrogés qui affirment compter encore sur la politique pour les aider à résoudre leurs problèmes. En effet, la majorité de ceux-ci affirme compter principalement sur eux-mêmes, leur famille et une portion de chance. 

Suite aux grands défis auxquels font face la Belgique et l'Europe, il nous semblait essentiel de réunir quelques orateurs inspirants afin de proposer des solutions nouvelles et concrètes qui contribueraient à apporter une nouvelle vitalité à notre société. Aussi, à travers cette conférence, nous avons désiré interpeller le public évidemment, mais aussi le monde politique, la société civile, les médias… afin que chacun puisse jouer son rôle au mieux pour inverser cette tendance.

Concrètement, la conférence a eu lieu dans la soirée du 24 mai et a réuni quelques orateurs belges et étrangers, reconnus et spécialistes des sujets qui découlent du déclinisme et de l’aliénation politique des jeunes. Nous avons commencé cet événement avec l’intervention de Mark Elchardus qui a présenté son livre «Au-delà du déclin ». En outre, Jean-François Caron, Frank Furedi, Raphaël Liogier, Paul Scheffer et Olivier Servais ont également pris la parole lors de  notre conférence.

Mark Elchardus est sociologue et professeur émérite à la VUB. Ses travaux portent surtout sur la sociologie culturelle et la sociologie du temps. Quelques publications récentes sont “Un Pays/Deux Langues. La Belgique au quotidien” (2011), “Early School Leaving & Youth Unemployment” (2013) et “Au-delà du déclin” (2015). Outre sa carrière académique, il est actif dans la société civile. Il a été pendant presque 20 ans, président de la Fondation P&V. Il est un expert des médias très sollicité.

Elu maire de Loos-en-Gohelle en 2001, Jean-François Caron (Europe Ecologie Les Verts), s’attache à développer, au plus près des habitants et en co-construction avec la population, une ambitieuse stratégie pour un nouveau modèle économique et social basé sur le partage, le vivre-ensemble et le respect de l’environnement. Cette ancienne petite ville minière du Pas-de-Calais située à la périphérie de Lens, a fait le pari de la transition énergétique pour réparer les séquelles de l’exploitation outrancière du charbon. En 20 ans, Loos-en-Gohelle a su s’imposer comme ville pilote du développement durable et social.

Frank Furedi est professeur émérite à l’université de Kent, sociologue et auteur de nombreux livres centrés autour de la sociologie de la peur, de l’éducation, et de la culture de la thérapie. Depuis les années 90, Frank Furedi est reconnu pour ses propos et ses analyses de la société et de l’éducation occidentale. Son livre « Culture of Fear » (2002) reproche à notre société occidentale de trop réfléchir en fonction de la peur, du risque et de l’incertitude… Dans son livre plus récent : “Authority: Authority :A sociological History” (2013), il étudie la manière dont la société actuelle remet plus facilement en question l’autorité qu’elle ne la défend…

Raphaël Liogier est sociologue et philosophe, et également professeur à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence et auteur de "Le Complexe de Suez. Le Vrai Déclin Français (et Européen du Continent) "(2015). Son travail s’est principalement concentré sur la religion, la peur de l'Islam, le populisme, le transhumanisme, la biotechnologie ... En août 2016 sortira son nouveau livre sur l'avenir du travail par rapport à la croissance de la robotique et de la technologisation de la société.

Paul Scheffer est chroniqueur, professeur d'études européennes à l'Université de Tilburg et auteur du livre «Het land van aankomst » (Le pays d’arrivée) (2007), d’après lequel une série documentaire éponyme (2014) a été créée. Le 1er avril 2016 son nouvel essai intitulé «De vrijheid van de grens » (La liberté de la frontière) a été publié, dans lequel il questionne les limites d’une société ouverte, les rôles de nos frontières, à la lumière de la crise actuelle des réfugiés. Selon lui, la liberté de nos frontières devrait être au cœur du débat et non pas les frontières de la liberté.

Pour terminer la soirée, Olivier Servais, président de la Fondation P&V, a tiré les conclusions des différentes interventions, et a également annoncé notre nouvel appel à projet centré autour de la lutte contre l'aliénation politique et la promotion de l'action collective chez les jeunes. Olivier Servais est professeur d'anthropologie à l'Université Catholique de Louvain-la-Neuve, où il est aussi le Président de l'Ecole des Sciences Politiques et Sociales. Depuis le début de l’année 2016, il est également le nouveau président de la Fondation P&V. Il a écrit plusieurs ouvrages dont "Un pays/Deux langues. La Belgique au quotidien" (2011, avec Kobe De Keere et Mark Elchardus) en "Humanités réticulaires. Nouvelles technologies, altérités et pratiques ethnographiques en contextes globalisés." (2015, avec Jacinthe Mazzocchetti, Tom Boellstorff et Bill Maurer).

Programme

Le 24 Mai 2016 de 18h à 21h30, dans la salle "Spiegelzaal" de De Markten

  • 18h Accueil avec boissons et sandwichs
  • 18h30 Introduction: Mark Elchardus  
  • 18h45 - 19h45 Interventions des orateurs  
  • 19h45 - 20h45 Débat modéré par Béatrice Delvaux du journal Le Soir et Han Renard du Knack
  • 20h45 - 21h Conclusions et lancement de notre appel à projet par Olivier Servais, Président de la Fondation P&V  
  • 21h - 21h30 Drink de clôture de la conférence.


Adresse
De Markten
Rue du Vieux Marché aux Grains, 5
1000 Bruxelles

Photos

Vidéos

Articles parus dans la presse

" Le(s) présent(s) article(s) est (sont) reproduit(s) avec l'autorisation de l'Editeur, tous droits réservés. Toute utilisation ultérieure doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de la société de gestion Copiepresse : info@copiepresse.be "

Pour plus de renseignements:

Nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire (au 02/250 93 94 ou 02/250 91 24) ou via email à  saskia.de.groof@pv.be.