KEY ENGAGING EDUCATIONAL PRACTICES

Le programme Erasmus+ vise à soutenir des actions dans les domaines de l’enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport pour la période 2021-2027. Il aide les organisations à travailler dans le cadre de partenariats internationaux et à partager des pratiques innovantes. 

Contexte 

Comme l’a montré la pandémie de COVID-19, l’accès à l’éducation s’avère, plus que jamais, indispensable pour garantir une reprise rapide, tout en favorisant l’égalité des chances pour tous. Dans le cadre de ce processus de relance, le programme Erasmus+ porte sa dimension inclusive vers un nouvel horizon en favorisant les possibilités de développement personnel, socio-éducatif et professionnel des personnes en Europe et ailleurs, dans le but de ne laisser personne de côté. Il est crucial d’appuyer et de faciliter la coopération transnationale et internationale entre les organisations dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport afin d’autonomiser les citoyens en les dotant de davantage de compétences clés, de lutter contre le décrochage scolaire et de permettre la reconnaissance des compétences acquises grâce à l’apprentissage formel, informel et non formel. Cette coopération facilite la circulation des idées, la transmission des bonnes pratiques et de l’expertise ainsi que le renforcement des capacités numériques, contribuant ainsi à une éducation de haute qualité tout en consolidant la cohésion sociale. 

Projet KEEP

La Fondation P&V participe à un consortium coordonné par France Education International de 6 institutions de 4 pays (la France, la Belgique, la Pologne et la Grèce) dans le cadre du projet Erasmus +. Le titre du projet qui se déroulera sur deux ans est : « Key Engaging Educational Practices used by secondary school teachers to keep connected with their students following the COVID-19 pandemic » (KEEP).

Objectif

L’objectif est de mutualiser les bonnes pratiques mises en place par les enseignants du secondaire durant la pandémie de COVID-19 pour maintenir le contact avec les jeunes et lutter contre le risque de décrochage scolaire. 
La Fondation P&V est en charge de l’objectif 1- « Situational Review » dans le but de fournir une vue d'ensemble de l'évolution et de l'impact de la politique éducative et de la stratégie numérique dans les quatre pays partenaires depuis le début de la pandémie de Covid-19, afin d'identifier les facteurs et les obstacles à un enseignement à distance efficace pour tous.
Les travaux se concluront par un rapport européen reprenant les bonnes pratiques de méthodologies innovantes utilisées par les enseignants permettant de garder le lien avec les élèves à distance, dans la lutte contre le décrochage scolaire et dans un contexte de fracture numérique. 

Appel à enseignants de l’enseignement secondaire

Les enseignants sont au cœur du projet KEEP et dans ce cadre des entretiens avec des enseignants auront lieu au printemps 2022. Ils seront enregistrés et transcrits. Le contenu des entretiens permettra de créer des portraits d'enseignants ainsi qu’une liste de recommandations qui seront publiées en ligne sur une plateforme dédiée et qui seront remises aux décideurs politiques (européens). 

Intéressé(e) ? 

Nous recherchons des enseignants du secondaire qui ont essayé de nouvelles pratiques pour rester en contact avec leurs étudiants et maintenir une continuité pédagogique lors de l'enseignement à distance et/ou hybride. Si vous êtes enseignant ou si vous connaissez un enseignant, n'hésitez pas à compléter ou renvoyer notre questionnaire en ligne avant le 31 janvier 2022. Il permettra de mieux appréhender le contexte dans lequel vous enseignez et le profil de vos élèves. Ce questionnaire devrait ensuite nous permettre de sélectionner un panel d'enseignants (et de pratiques pédagogiques) aussi diversifié que possible pour les entretiens effectifs.

 KEEP - questionnaire pour enseignants 

Partenaires 

  • CIEP France (France éducation international) 
  • Université de Paris France 
  • Université de Patras Grèce 
  • Educational Research Institute Pologne
  • GIP Formation tout au long de la vie France 
  • Fondation P&V Belgique.

     

Projet Européen Erasmus + KEEP (Key engaging educational practices)

 

Appel aux enseignants de l’enseignement secondaire !L'objectif de KEEP est de partager les bonnes pratiques appliquées par les enseignants du secondaire pendant la pandémie de COVID-19 pour maintenir le contact avec les élèves et lutter contre le risque de décrochage scolaire. 

Afin de mutualiser les bonnes pratiques mises en place par les enseignants, nous cherchons des enseignants pour une enquête européenne. Si vous êtes enseignant ou si vous connaissez un enseignant, n’hésitez pas à participer en complétant le  questionnaire en ligne avant le 31 janvier.

 

En savoir plus

​​​Le Prix de la Citoyenneté 2021 est attribué à Jean Drèze

 

Le mardi 30 novembre 2021, la Fondation P&V a décerné son 17ème prix de la Citoyenneté à Jean Drèze.  Le prix de la citoyenneté est décerné chaque année à des personnes qui ont fait preuve d'un engagement exemplaire en faveur d'une société ouverte, démocratique et tolérante. Jean Drèze reçoit le prix pour son travail d'économiste du développement et son combat pour l'égalité sociale en Inde et ailleurs. En raison de la situation sanitaire, la remise officielle est reportée jusqu’à une date ultérieure en 2022.

 

Une solidarité dès la jeunesse

​​​​​Né en 1959 dans la ville de Louvain (Belgique), Jean Drèze est un économiste diplômé en économie mathématique (Essex) et un activiste engagé. Son père a fondé le Centre de recherche opérationnelle et d'économétrie à Louvain, puis l'a transféré à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve.

Son engagement a démarré très tôt, sur les bancs de l’école où il a été marqué par la famine de 1972 au Sahel. Il le dit lui -même : « C'est à la maison que j'ai acquis la conviction qu'il est possible d'améliorer le monde, et cette conviction s'est développée tout au long de l'école secondaire, grâce à de nombreuses conversations et actions avec des camarades de classe et de bons professeurs. ».

De Wavre à Ranchi

 

Il réside en Inde depuis 1979, excepté pour sa période londonienne, où il accepte un poste en 1988 à la prestigieuse London School of Economics pour se rapprocher d’Amartya Sen (lauréat du prix Nobel d'économie), qu’il a rencontré quelques années plus tôt.

A Londres, il vit avec des squatteurs et milite pour le droit au logement. De ce combat est née un livre « No. 1 Clapham Road : The diary of a squat » publié sous un nom d’emprunt, Jean Delarue. En parallèle, il travaille et enseigne au côté de Amartya Sen. Ensemble ils y rédigeront leur premier livre ensemble, « Hunger and Public Action », considéré comme une importante contribution à la pensée économique et à la politique de lutte contre la faim. Plusieurs autres collaborations avec Sen et d’autres économistes éminents suivront.

Il est actuellement professeur honoraire à la Delhi School of Economics et professeur invité au département d'économie de l'Université de Ranchi.

 

De la recherche à l’action

​​​​​​Jean Drèze vit et travaille toujours dans les mêmes conditions que ses répondants, afin de pouvoir vraiment les comprendre. Dès 20 ans, lorsqu’il a rejoint pour la première fois New Delhi pour faire son doctorat, il a adopté un mode de vie de la simplicité volontaire au plus près des

villageois. Outre son travail universitaire, il a été activement impliqué dans de nombreux mouvements sociaux, y compris le mouvement pour la paix, la campagne sur le droit à l'information, et la campagne sur le droit à l'alimentation en Inde. C’est aussi Jean Drèze qui a conceptualisé et corédigé la première version de la Loi sur l’emploi rural national qui permet de garantir le droit du travail et une sécurité sociale.

Gie Goris ex-rédacteur en chef du Magazine Mo* qui prononcera l’éloge de Jean Drèze au moment de la remise du prix, dit de lui : « Jean Drèze ne peut pas être un outsider. La rigueur académique, pour lui, ne consiste pas à être distant, mais à être immergé et engagé. Il ne peut pas s'impliquer auprès des habitants des bidonvilles sans vivre dans les bidonvilles, il ne peut pas plaider pour une action en faveur des sans-abris sans devenir un squatteur parmi eux, il ne peut pas vivre en Inde sans être impliqué dans l'action sociale et le plaidoyer - et il ne peut pas plaider sans faire partie du milliard pour lequel il plaide. ». Il prendra dès lors la nationalité indienne en 2002.

Un activisme pour mission de vie

​​​​​​

Par l’intermédiaire du Prix de la Citoyenneté, nous souhaitons souligner l’importance de l’engagement dans la société. Olivier Servais, co-président de la Fondation P&V : « La participation citoyenne active et exemplaire c'est ce que ce prix veut mettre en lumière. L'engagement de Jean Drèze a permis d’améliorer la vie de nombreux indiens et indiennes. Conscient qu'il ne cherche pas la reconnaissance, nous souhaitons avec ce Prix de la Citoyenneté attirer l'attention de tous sur son engagement et impact. Jean Drèze a un grand sens des responsabilités et un besoin de s'impliquer dans la société, greffé sur la conviction qu'il doit mettre en pratique ses propres valeurs. Son parcours et sa mission de vie pour lutter contre les inégalités sociales sont une source d'inspiration pour de nombreuses personnes en Belgique et dans le monde. ».

La crise Covid et les ravages en Inde, pousse Jean Drèze à poursuivre son combat au quotidien contre les inégalités sociales. Le droit à l’éducation mais surtout le droit à la santé devenu fondamental à l’heure d’une crise sanitaire mondiale.

​​​​​​Avec le prix, Jean Drèze peut soutenir un projet de son choix en Inde en lien avec la mission de la Fondation P&V. Il a choisi Mobile Creches, une organisation pionnière qui œuvre pour le droit des enfants marginalisés en Inde aux soins et au développement de la petite enfance. Jean Drèze : « Mobile Creches (MC) a joué un rôle de premier plan dans la création de crèches de chantier pour les enfants des ouvriers du bâtiment, et au-delà, dans la campagne pour le développement de la petite enfance comme un droit de tous les enfants indiens. Nous avons également été des camarades dans la campagne pour le droit à l'alimentation. Le travail de MC est une source d'inspiration permanente. »


Téléchargez la brochure du Lauréat 2021

 

Revue de Presse

ECRITE :

Knack, Jeroen Zuallaert, " Jean Drèze: Er is geen enkele reden waarom zo veel Indiërs honger moeten lijden ",p.8 01/12/2021,p.8

Le Soir, Vanessa Dougnac, "Jean Drèze, prix de la Citoyenneté: «Nous devons dépasser notre mode de pensée égoïste»" 01/12/2021, p. 16

Le Soir, Vanessa Dougnac, "Les Racines élémentaires de Jean Drèze: «J’ai été attiré hors des sentiers battus, d’abord par l’Inde à deux repries» " 04/12/2021, p. 2

De Morgen, Jan Stevens, "Jean Drèze: econoom, mens van goede wil en winnaar Burgerschapsprijs 2021. "Ik voelde me gelukkiger,daar in de sloppenwijk"" 24/12/2021 p.12

ONLINE:

MO*-Topeconoom Jean Drèze: ‘Solidariteit is geen eenrichtingsverkeer’ - 01/12/2021
RTL Info - L'économiste Jean Drèze remporte le prix de la Citoyenneté -  01/12/2021
DH Les Sports+ (dhnet.be) - L'économiste Jean Drèze remporte le prix de la Citoyenneté -  01/12/2021
La Libre - L'économiste belge Jean Drèze remporte le prix de la Citoyenneté -  01/12/2021
BX1-  L'économiste Jean Drèze remporte le prix de la Citoyenneté -  01/12/2021

CONNECTING YOU(TH)


Est-ce qu'on se rencontre encore ou est-ce qu'on vit surtout dans nos propres bulles ? Ces dernières années, nous constatons un écart grandissant dans la société, notamment en fonction du niveau et du type d'éducation. Nous ne vivons pas dans les mêmes quartiers, nous ne fréquentons pas les mêmes clubs de sport ou les mêmes écoles, nous ne nous rencontrons pas dans les mêmes lieux, et nos priorités et centres d’intérêts sont différents. 

Tout cela a des conséquences négatives sur la cohésion sociale et la possibilité de construire une société dans laquelle chacun peut se retrouver. Selon certains, la crise actuelle du coronavirus menace d'accroître la polarisation. La crise peut accentuer les clivages entre les groupes. Il est donc important, dans l'ère post-Corona, de travailler sur ces clivages et de contribuer à combler les écarts dans la société.

Pendant la crise du coronavirus, l'épanouissement personnel et le développement de l'identité des jeunes ont également été mis sous pression. En effet, l'une des conséquences négatives du confinement et de l'enseignement en ligne a été la réduction des échanges sociaux et l'augmentation de l'ennui, de la solitude et des problèmes mentaux chez les jeunes. La recherche montre que les contacts sociaux et le soutien peuvent être des facteurs importants de résilience et de rétablissement après une crise. 

Avec son nouveau projet pluriannuel Connecting You(th), la Fondation P&V veut combiner le besoin de contacts sociaux et d'échanges des jeunes avec le besoin sociétal de contacts diversifiés, de rencontres et de compréhension mutuelle. De cette manière, il est possible de promouvoir non seulement le bien-être mental, mais aussi le bien-être sociétal et la cohésion dans la société. 

Le projet sera composé de 2 volets : un appel à projets et un forum de jeunes.

 

Appel à projet 

La Fondation P&V lance l'appel à projets 'Connecting You(th)' pour faciliter les rencontres mutuelles entre les jeunes et/ou la réalisation d’objectifs communs.

La Fondation P&V recherche :

Quoi ?

  • Des projets qui stimulent des rencontres réelles entre différents (groupes de) jeunes, qui apprennent réellement à écouter les besoins des uns et des autres sur la base d’égalité, qui réfléchissent aux suppositions et aux préjugés des différents groupes, ... En d'autres termes, des projets qui travaillent à une meilleure compréhension et acceptation de l'« autre » par le biais de rencontres, de discussions, de contacts sociaux. Et/ou :
  • Des initiatives (locales) qui recherchent et travaillent sur les besoins, les souhaits, les problèmes communs ... de divers (groupes de) jeunes (au lieu de regarder ce qui nous divise, chercher ce qui nous unit). En d'autres termes, des initiatives qui vont concrètement à la recherche d’objectifs communs et qui entreprennent des actions ensemble pour réaliser ces objectifs. 

Où ?

Les projets ou initiatives qui facilitent les rencontres mutuelles entre les jeunes et/ou la réalisation d'objectifs communs peuvent concerner :

  • l'environnement (para)scolaire, 
  • le quartier, ou
  • le temps libre/ les loisirs. 

dans toute la Belgique

Pour qui ?

L’appel à projet vise à soutenir des projets d’organisations au sens large (Asbl, écoles, associations de fait, …) travaillant pour et par des jeunes ayant entre 12 et 25 ans.
Les critères d’éligibilité et de sélection sont disponible dans le règlement.

Que propose la Fondation P&V ? 

  • Subventions financières entre 5.000 et 25.000 € pour la mise en œuvre du projet. Les projets gagnants sont choisis par le Forum de Jeunes de la Fondation P&V.
  • Contribution et visites des jeunes de notre Forum de Jeunes.
  • Orientation/coaching par des collègues du groupe P&V pour le fonctionnement de l'organisation elle-même, par exemple sur la stratégie de communication, le GDPR, le réseautage, ... (si nécessaire).
  • Assistance et éventuellement financement supplémentaire pour l'organisation d'une campagne supplémentaire de crowdfunding civique chez Growfunding  (si nécessaire et pour autant qu'elle soit en ligne avec le projet soutenu par la Fondation P&V).
  • Communication et publicité du projet dans les médias et au sein des réseaux de la Fondation P&V.

Plus d'informations

N’hésitez pas à lire la note informative de l’appel à projets ce compris les critères d’éligibilité ou téléchargez l’infographie reprenant les étapes et les dates clés.

Timing

  • 30 novembre : Dépôt des dossiers de candidature
  • 17-21 janvier 2022 : Sélection des +/- 40 meilleurs dossiers pour l’Expert Day
  • 12 février 2022  : Expert Day à Bruxelles 
  • Mars 2022 : annonce des projets gagnants 
  • Avril 2022-avril 2023 : mise en œuvre des projets, visite du forum des jeunes et soutien supplémentaire si nécessaire.

Forum des Jeunes 

Dans le cadre de son nouvel appel à projet Connecting Youth, la Fondation P&V a mis en place un forum de jeunes, de façon à offrir à une vingtaine de jeunes âgés de 16 à 23 ans l’opportunité d’acquérir de l’expérience en citoyenneté active.


Informations pratiques 

  • Les jeunes sont âgés de 16 et 23 ans et le groupe sera composé de la manière la plus diversifiée possible. 
  • Le forum a débuté avec un week-end d’ouverture en octobre 2021 et prendra fin en mai 2023.
  • Durant cette période, les jeunes se rencontrent physiquement quatre fois et organisent plusieurs rencontres numériques. Ils siègent au jury de notre appel à projets, effectuent également des visites de projets et participent activement à l'événement de clôture du projet.

Phase I:  Du 22 au 24 Octobre


De nombreux intervenants sont venus pour présenter des outils aux jeunes. Au total 2 jours de travail et des sessions sur la citoyenneté, l'avenir des jeunes, l'esprit entrepreunarial....

L'objectif de la première rencontre était de tisser des liens, de se connaître et d'apprendre à débattre dans un environnement bienveillant. Grâce à la visualisation et à la facilitation de Visuality, les jeunes ont partagé des idées dans une atmosphère informelle. Ils ont eu l'opportunité de rencontrer des universitaires, des entrepreneurs sociaux et des coachs. Toutes les sessions visaient à leur fournir des outils pour débattre et prendre des décisions. Ils sont désormais prêts à participer activement en tant que jury à l'appel à projets Connecting Youth.

Découvrir ici le programme du premier week-end.

De plus amples informations sur le Forum Jeunesse : Consultez le document d'information ou contactez la Fondation P&V : Saskia De Groof et Dunia Oumazza 

 

 

 

crédits photos @Visuality