PRIX DE LA CITOYENNETÉ 2022

A picture containing outdoor, tree, person, parkDescription automatically generatedLe 18ème Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V est décerné à une militante hongroise pour le respect des droits des LGBTQI+, Dorottya Rédai. La polémique autour de la publication "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous) a accéléré la promulgation par le premier ministre hongrois Victor Orban de la loi prohibant ‘la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs’ en 2021.

Depuis cette polémique, le livre a été traduit en plusieurs langues, dont une traduction en français disponible à partir du 20 octobre. La remise du Prix de la Citoyenneté aura lieu le 16 novembre 2022 à Bruxelles.

​​​​​​

En savoir plus

​​​Le Prix de la Citoyenneté 2022 est attribué à Dorottya Redai

 

A picture containing outdoor, tree, person, park

Description automatically generatedLe 18ème Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V est décerné à une militante hongroise pour le respect des droits des LGBTQI+, Dorottya Rédai. La polémique autour de la publication "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous) a accéléré la promulgation par le premier ministre hongrois Victor Orban de la loi prohibant ‘la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs’ en 2021.

Depuis cette polémique, le livre a été traduit en plusieurs langues, dont une traduction en français disponible à partir du 20 octobre. La remise du Prix de la Citoyenneté aura lieu le 16 novembre 2022 à Bruxelles.

 

Un symbole de courage

La hongroise Dorottya Rédai a obtenu son doctorat en études comparatives sur le genre à l'Université d'Europe centrale (CEU). Sur la base de sa thèse, le livre "Exploring Sexuality in Schools. The Intersectional Reproduction of Inequality" a été publié en 2019 par Palgrave Macmillan.

En plus de ses activités académiques, Dorottya Rédai est une membre active de l’ONG de défense des droits des lesbiennes (Labrisz) où elle travaille comme formatrice dans le programme scolaire "Apprenez à connaître les personnes LGBT". Son approche intersectionnelle met en lumière la question du genre et des inégalités sociales.

Dorottya Rédai est la coordinatrice du projet de livre "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous) publié en français aux éditions Talents Hauts sous le nom « Brune-Feuille, le prince se marie et autres contes inclusifs ». Le livre de contes met en scène des personnages LGBTQI+ dans de nouvelles interprétations des contes de fées traditionnels. Il montre la diversité de la société moderne. Genre, religion, origine, préférence sexuelle, classe sociale, couleur de peau. Le respect est dû à chacun.

La polémique autour de la publication de ce livre a accéléré la promulgation par Victor Orban de la loi prohibant ‘la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs’. Cette censure de "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous), qui ne peut être que vendu dans un emballage et au rayon adulte des librairies, a clairement posé les limites du débat sur la liberté d’expression en Hongrie et ailleurs. Dans toute l’Europe, le livre traduit en plusieurs langues, s’est fait l’écho du combat LGBTQI+ et des opposants aux droits fondamentaux. Dorottya Rédai a su transformer la recherche sur le genre et les inégalités sociales en un engagement fort et courageux en tant que militante sociale.

Des Contes de fées pour tous

copyright Lilla Bölecz

 

Ce recueil de contes met en scène, une Cendrillon rom, une Belle au bois dormant métisse, une Reine des neiges lesbienne et des cerfs non-genrés… Le livre explore la place de la sexualité dans la société et l’école, lieu d’apprentissage et de socialisation. En s’appuyant sur une recherche scientifique elle interroge la question du rôle des enseignants et la préparation des élèves aux questions de genre et d’ethnicité. L’ouvrage aborde des thèmes aussi variés que le genre, les inégalités sociales et raciales. Le livre de contes est un plaidoyer contre l'exclusion et un encouragement pour chacun à être ce qu'il est.

 

Pour plus de diversité et d’inclusion

copyright Lilla BöleczEn tant que Fondation, nous croyons que la diversité dans la société d'aujourd'hui doit être définie sous toutes ses formes : sexe, religion, origine, préférence sexuelle, classe sociale, couleur de peau.

Dans ce sens pour Olivier Servais, le coprésident de la Fondation, professeur d’anthropologie et doyen de la faculté des sciences de la société a l’UCLouvain « Dorottya Rédai est une grande personnalité, qui peut aider à mieux toucher, comprendre et soutenir les personnes qui se battent souvent seuls dans leur pays pour le respect de l'État de droit et de la diversité. Elle est engagée sur une thématique importante avec une haute prise de risque au regard du contexte hongrois. Une occasion unique de montrer notre solidarité et d'expliquer cette lutte de l'intérieur vers l'extérieur. Au-delà de la question du genre et des droits des LGTB, elle travaille également sur la sensibilisation des enfants et jeunes, thématique importante pour notre Fondation. ».

Par son travail, Dorottya Rédai a souligné l'importance de la socialisation précoce dans le développement d'attitudes démocratiques, tolérantes et solidaires et ce compris, la lutte contre les préjugés.

photos: copyright Lilla Bölecz

Revue de Presse

ECRITE :

Knack, Jeroen Zuallaert, " Dorottya Redai:Hongaarse holebiactiviste:‘Jongeren snappen niet waarom de regering zo geobsedeerd is door de homobeweging" 19/10/2022,p.10-15

Le Soir, Fanny Declerq, "Dorottya Redai, prix de la citoyenneté: «La cause LGBT fait pleinement partie de la démocratie" 19/10/2022

ONLINE:

MO*, Gie Goris, "Dorottya Rédai: ‘Dictators vrezen sprookjes meer dan betogingen'"19/10/2022

Le Vif, "La militante hongroise Dorottya Rédai reçoit le Prix de la Citoyenneté de P&V"19/10/2022

Prix de la Citoyenneté

Depuis 2005, le Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V est attribué chaque année à des personnes, des initiatives ou des organisations belges ou internationales, qui s'investissent, de manière exemplaire, dans la construction d'une société ouverte, démocratique, tolérante et solidaire.

Découvrez ici le film réalisé à l’occasion de la remise du 10ème Prix de la Citoyenneté:



Les Lauréats précédents

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​2021: Jean Drèze

​​​​​​​Le 17ème prix de la Citoyenneté est décerné Jean Drèze à Jean Drèze pour son travail d'économiste du développement et son combat pour l'égalité sociale en Inde et ailleurs. Il est un défenseur passionné de la recherche pour l'action : une recherche économique qui veut améliorer le monde. (Télécharger le pdf des lauréats 2021)

 

 

​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​2020 : Waad al-Kateab

Le16ème prix de la Citoyenneté a été remis à la journaliste et réalisatrice Waad al-Kateab. Le jury a choisi de récompenser le parcours d’une femme journaliste, d’origine syrienne pour sa citoyenneté active et militante. Elle œuvre passionnément en faveur de liberté d'expression, du respect de l'opinion des autres, des droits de l’homme, du droit à la santé, ainsi que du personnel soignant et des médecins.  (Télécharger le pdf des lauréats 2020)

​​​​​​​

2019:Virginie Nguyen et Geert Mak 

Le 15ème prix de la Citoyenneté a été remis aux journalistes Virginie Nguyen et Geert Mak. Le jury a choisi de récompenser deux lauréats qui projettent de manière accessible, à travers des témoignages et des portraits de personnes ordinaires, un récit et une vision plus larges de la société. Et ils le font parfaitement, chacun à leur manière :  l'un à travers l'image et l'autre à travers les mots.
 (Télécharger le pdf des lauréats 2019)

2018: Michel Pradolini

Le quatorzième Prix de la Citoyenneté a été remis à une personnalité belge. Michel Pradolini n’est pas seulement un entrepeneur à succès et engagé, mais il est également le fondateur, instaurateur et président de City Pirates, un projet social largement soutenu et club de football, actif dans plusieurs quartiers d’Anvers, comptant actuellement quelques 1200 jeunes. (Télécharger le pdf du lauréat 2018)

2017: Paul Collier

Le Prix de la Citoyenneté 2017 a été attribué à une personnalité académique de réputation mondiale et spécialisé dans la problématique très actuelle de la crise migratoire. Paul Collier concilie son travail académique exceptionnel avec un engagement fort et pragmatique pour l'égalité et la justice sociale dans le monde. Sur le plan académique et sociétal, il est fortement engagé dans trois domaines: le développement économique en Afrique, la pauvreté et les réfugiés. (Télécharger le pdf du lauréat 2017)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/Paul+Collier.jpg/14b465ef-3690-4ebe-a3c3-44850305ece6?t=1511863784000

2016: Michel Claise et Jan Nolf

Parce qu’elle représente une des clés de voûte de l’Etat démocratique, et parce qu’elle subit actuellement de fortes secousses, la justice est le secteur public qui a été choisi pour le Prix de la Citoyenneté 2016. Dès lors, le douzième Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V a été remis à Michel Claise, juge d'instruction spécialisé dans la criminalité financière et Jan Nolf, juge de paix honoraire et observateur critique. (Téléchargez le pdf des lauréats 2016)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/PV_Brochure_FPVS_2016_Cover167x250web-LyicohRj.jpg/292decbf-ff12-4518-a739-9d823f4e81a7?t=1479822801000

2015: Eric Domb et Frans De Clerck

Le Prix de la Citoyenneté 2015 a été remis à deux personnes qui ont tout d’abord démontré qu’entreprendre – et entreprendre avec succès - est compatible avec une bonne citoyenneté et une approche éthique et respectueuse de l’homme, de la société et de la planète. Eric Domb, fondateur du parc animalier Pairi Daiza, et Frans De Clerck, cofondateur de la banque Triodos Belgique, ont ensuite prouvé qu’entreprendre peut même constituer une pierre maîtresse d’une bonne citoyenneté, voire, que c’est une manière extrêmement importante de tendre vers un monde meilleur et plus juste. (Téléchargez le pdf des lauréats 2015)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/Domb_DeClerck_klein2.jpg/78c15c94-97da-4dec-9d5c-d4f49d319564?t=1449499459000

2014: Ho Chul Chantraine et Reinhilde Decleir

En 2014, le Prix de la Citoyenneté a été remis à deux personnes qui, au quotidien, s’engagent à offrir des opportunités de participation sociale à des personnes qui se trouvent en situation de vulnérabilité sociale : Reinhilde Decleir, inspiratrice de la Compagnie de théâtre « Tutti Fratelli » et actrice, et Ho Chul Chantraine, fondateur d’Agricovert, coopérative à finalité sociale au service des producteurs écologiques. (téléchargez pdf Lauréats 2014).

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/Ho+Chul_Decleir_klein2.jpg/83d8f72b-0709-4c9b-afad-b0b71bcda3fc?t=1449497557000

 

2013: Jan Goossens

2013 : Jan Goossens, directeur artistique du Théâtre royal Flamand (KVS) de Bruxelles. Il a fait du KVS un théâtre urbain contemporain se concentrant sur la diversité dans son propre pays et sur la richesse culturelle ailleurs dans le monde. (téléchargez pdf Lauréat 2013).

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/laureaat-2013-bio.jpg/e7bf38a6-e330-4ed8-905b-c48c14ffe31b?t=1408540864000
© Stephan Vanfleteren

2012: Dr. Izzeldin Abuelaish

2012 : Dr. Izzeldin Abuelaish, militant pour la paix et auteur de « Je ne haïrai point » (« I Shall Not Hate »). (téléchargez pdf Lauréat 2012).

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2012.jpg/05f6a74b-d3f7-42ac-88ec-7d612ffe4102?t=1408538246000

2011: Stéphane Hessel

2011 : Stéphane Hessel, auteur du pamphlet « Indignez-vous » (téléchargez pdf Lauréat 2011)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2011.jpg/431a7d03-7f01-4b00-aa80-4808638b4088?t=1408538246000

2010 : Jacqueline Rousseau et Guido Verschueren

2010 : Jacqueline Rousseau, fondatrice de l'Adeppi (Atelier d'Education Permanente pour Personnes Incarcérées) et Guido Verschueren, directeur de la prison de Louvain. (téléchargez pdf Lauréat 2010)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2010.jpg/459cd82d-3cbf-40f1-874a-88dd59c598e3?t=1408538245000

2009 : Les Territoires de la Mémoire et Kif Kif

2009 : Les Territoires de la Mémoire et Kif Kif, deux associations qui luttent contre l'intolérance et les discriminations en Belgique. (téléchargez pdf Lauréat 2009)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2009.jpg/567b8d27-d92b-4184-bbda-a657cd7ac179?t=1408538245000

2008: Jeanne Devos et Simone Susskind

2008 : Jeanne Devos, militante des droits de l'Homme, fondatrice du National Domestic Workers Movement (MDWM) et Simone Susskind, présidente de l'Association Actions dans la Méditerrannée. (téléchargez pdf Lauréat 2008)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2008.jpg/75e3df8b-31e9-4bee-8a65-f6242438c7a5?t=1408538245000

2007: Khady Koita

2007: Khady Koita, militante des droits de l'homme sénégalaise, présidente d'Euronet FGM (réseau européen pour l'éradication des mutilations génitales féminines) et auteur du livre Les Mutilées. (téléchargez pdf Lauréat 2007)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2007.jpg/89bff6d1-f14a-45cc-b62f-ce0c3810f208?t=1408538245000

2006 : Wannes van de Velde et les Dardenne brothers

2006: Wannes Van de Velde, chanteur, plasticien et écrivain flamand et les Frères Luc et Jean-Pierre Dardenne, réalisateurs de films. (téléchargez pdf Lauréeats 2006)

https://www.foundationpv.be/documents/1165803/1176008/award-2006.jpg/4f3f2fcd-5cd5-4968-a416-2bcbafe3b430?t=1408538244000

2005 : Fadela Amara et Job Cohen

2005: Fadela Amara alors présidente de l'organisation « Ni Putes Ni Soumises », aujourd'hui secrétaire d'Etat au gouvernement français et Job Cohen, maire d'Amsterdam. (téléchargez pdf Lauréats 2005)

 

 

PV_Brochure_FPVS_2021_DEF (1).pdf (Version 1.0)

Miniature Transféré par Marie Delloye, 24/10/22 09:47
Prévisualisation
1 de 42