Connecting you(th). Surmonter les clivages sociaux


​​​​La Fondation P&V lutte contre l'exclusion des jeunes. Au sein de la société actuelle, deux groupes distincts (de jeunes) semblent se former qui vivraient côte à côte. Ces groupes semblent se cristalliser autour de l’éducation.

Les personnes ayant un bas niveau et les personnes ayant un haut niveau d'éducation ne se croisent pas souvent. Ils n'habitent pas dans les mêmes quartiers, ils ne fréquentent pas le même club de sport ou la même école, ni les mêmes espaces (numériques) pas plus qu'ils ne se croisent à l'église ou à l'armée. Là où le cloisonnement se faisait autrefois en fonction des convictions politiques et religieuses, il se fait aujourd'hui selon certaines personnes en fonction du niveau d'éducation. Non seulement les personnes ayant un bas niveau et les personnes ayant un haut niveau d'éducation ne se croisent pas souvent mais elles ont aussi des préoccupations différentes. Les diplômés de l'enseignement supérieur (aussi les jeunes) se soucient par exemple de l'environnement, de l'enseignement (supérieur) et des soins de santé. Les sujets de préoccupation des personnes moins qualifiées concernent surtout la criminalité, l'immigration et le chômage.

Bien que le fossé éducationnel ne soit pas un nouveau phénomène, certains estiment qu’il s’est aggravé ces dernières années, et en particulier pour les groupes ayant un bas niveau d’éducation qui sont moins en mesure de se construire une vie décente. À cela vient s'ajouter la conscience grandissante des conséquences que ce fossé éducationnel peut avoir sur la cohésion sociale et la possibilité de construire une société dans laquelle chacun puisse trouver sa place.

Par conséquent, la Fondation P&V a lancé un nouveau programme de Recherche/Action, sur plusieurs années, comprenant plusieurs phases :

PHASE I

Réunir des études scientifiquement fondées à propos des grands clivages au sein de notre société, en particulier autour de l'enseignement, de l’évolution de ces clivages, des origines de cette évolution, et de leurs conséquences ; des « good practices » qui parviennent à briser les clivages chez les jeunes/ jeunes adultes; …

PHASE II

Réfléchir de manière approfondie, sur base de cette expertise réunie, à ces connaissances et idées, dans le but d’identifier et d’appuyer des formes de politique et de projets susceptibles de contribuer efficacement à la résolution des problèmes identifiés.

PHASE III

Promouvoir cette politique et promouvoir les initiatives et les projets développés.