Lauréats 2016

Le Prix de la Citoyenneté 2016 est attribué à Michel Claise et Jan Nolf

Le mercredi 23 novembre 2016, la Fondation P&V a décerné pour la douzième année consécutive son Prix de la Citoyenneté. Ce prix est remis chaque année à des personnes, des initiatives ou des organisations belges ou à l'étranger qui s'engagent, d'une manière exemplaire, pour une société ouverte, démocratique et tolérante.

 

Deux voix pour défendre la justice en Belgique

Depuis 2015, le Prix de la Citoyenneté met l’accent sur le fait que l’on peut être un citoyen exemplaire dans des institutions sociétales. Chaque année un secteur sociétal est sélectionné dans lequel on recherchera des personnes qui ont apporté leur contribution pour une société plus juste, tolérante et respectueuse. En 2016, la Fondation P&V a choisi de mettre en avant les services publics au sens large.

Parce qu’elle représente une des clés de voûte de l’Etat démocratique, et parce qu’elle subit actuellement de fortes secousses, la justice est le secteur public qui a été choisi pour le Prix de la Citoyenneté 2016. Dès lors, le douzième Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V a été remis à Michel Claise et Jan Nolf.

Si chacun œuvre dans un domaine différent, ces deux magistrats se rejoignent dans leur action pour protéger l’égalité du citoyen devant la loi, ainsi que pour défendre les droits et devoirs de chaque individu. A travers leur métier et leurs voix en tant que chroniqueurs, ils défendent l’indépendance de la justice face au pouvoir de l’argent, et œuvrent pour la protection de l’état de droit démocratique. Insensibles aux pressions, ils démontrent comment des acteurs individuels travaillant au sein de la justice, peuvent agir pour améliorer, de manière responsable, le système judiciaire, souvent peu pris en compte par le grand public.

Ces deux personnalités de la magistrature défendent donc des valeurs très semblables, également portées par la Fondation P&V, pour une société plus démocratique, plus ouverte, plus solidaire.

 

Michel Claise, juge d’instruction spécialisé dans la criminalité financière

Michel Claise a été avocat spécialisé en droit commercial pendant vingt ans. En 1999, il réussit l'examen de la magistrature. Il est affecté à l'instruction des affaires financières et aujourd'hui, cela fait bientôt seize ans qu’il occupe la fonction de juge d'instruction financier à Bruxelles. Dans les couloirs du Palais de justice de Bruxelles, le juge Claise est surnommé « Monsieur 100 millions », parce qu'il s'agirait du montant qu'il fait restituer chaque année au Trésor belge grâce à son travail d'investigation. A la fois pugnace, intègre et insensible aux pressions, le juge Claise ne cesse de marteler que la lutte contre la criminalité financière n’est pas assez prise au sérieux, même s’il voit une évolution : « Les citoyens sont de plus en plus nombreux à penser que cette lutte est utile à tous, car l'ampleur de la fraude fiscale s'élève à 30 milliards d'euros par an en Belgique. Une personne qui détrousse une vieille dame dans la rue sera sévèrement punie. Les fraudeurs qui dissimulent des millions dans les paradis fiscaux s'en sortent sans aucun problème. Il y aurait par ailleurs très probablement moins de criminalité dans la rue si on s'attaquait véritablement à la criminalité financière, et nous ne serions pas forcés de piller toujours plus les piliers démocratiques que sont la culture, l'enseignement, les soins de santé et la justice. »

 

Jan Nolf, juge de paix honoraire et observateur critique

Après avoir travaillé pendant dix ans comme avocat à Bruges, Jan Nolf est devenu juge de paix dans le canton de Roeselare en 1987. Il était proche des gens et remuait ciel et terre pour que les parties en conflit puissent se réconcilier et éviter ainsi un procès. Il a toujours défendu une justice ouverte et démocratique, avec une grande attention portée aux populations vulnérables. Depuis son départ anticipé à la retraite en 2011 (en signe de protestation contre les agrandissements d'échelle au sein de la justice), il s'est érigé en observateur critique de la justice, notamment via son site www.justwatch.be. Selon lui, le problème principal de la justice d’aujourd’hui n’est pas le manque de moyens financiers. « La justice doit tout simplement changer. Notre justice inflexible est une justice de gaspillage. C'est le message que je souhaite porter. La justice ne s'occupe pas de ce dont elle devrait s'occuper. C'est devenu une immense gabegie en raison du manque de dialogue et du nombre croissant de procès. »

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Les personnes vulnérables dans le nouveau droit (en néerlandais : Kwetsbaren in het nieuwe recht). Son nouvel opus De kracht van rechtvaardigheid (La force du juste) est paru fin novembre 2016. Dans ce nouveau livre, Jan Nolf retrace ses 25 ans de carrière et propose un aperçu unique sur la justice. Au lieu de simplement critiquer, il agit et dessine ce qui pourrait ressembler à un nouveau système juridique. Une justice pour nous tous. Le livre est paru fin novembre 2016 chez EPO .

 

De burgerschapsprijs 2013 gemaakt door Johan Tahon.
Le Prix de la Citoyenneté 2016
réalisé par Johan Tahon.

 

La Fondation a remis aux lauréats une statue de Johan Tahon.

Interview de Michel Claise par Han Renard.

Eloge de Michel Claise par Laurence Bovy.

Interview de Jan Nolf par Han Renard.

Eloge de Jan Nolf par Bert Kruismans.

Brochure du Prix de la Citoyenneté 2016.

 

 

 

 

Revue de presse

" Le(s) présent(s) article(s) est (sont) reproduit(s) avec l'autorisation de l'Editeur, tous droits réservés. Toute utilisation ultérieure doit faire l'objet d'une autorisation spécifique de la société de gestion Copiepresse : info@copiepresse.be "

 

-- " L'arrêt Chodiev repose sur une erreur de droit", Le Soir, interview de Michel Claise et de Jan Nolf, DE BOECK Philippe, publié le mercredi 23 novembre 2016, pages 24-25.

--"De fraudebestrijding van de regering-Michel is een regelrechte ramp», Knack, RENARD Han, CLERIX Kristof, publié le mercredi 23 novembre 2016, pages 54-59.

-- " Blikvanger. Michel Claise, rechter en romancier. De man van 100 miljoen", De Standaard, EECKHAUT M., publié le mercredi 23 november 2016, page 10.

-- " Van Overtveldt ne fait rien contre la fraude fiscale", interview van Michel Claise, La Libre Belgique, DIVE Alice Dive en LAMBRECHT Laurent, publié le samedi 3 décembre 2016, pages 32-33.

-- "Weg met de oorlogscultuur in de rechtspraak", De Morgen,  DE CONINCK Douglas, publié le samedi 26 novembre 2016, pages 06-10.

-- " Burgerschapsprijs voor Jan Nolf", Krant van West Vlaanderen(Roeselare), CRABBE Bart, publié le vendredi 25 novembre 2016, pages 20-21.