​​​Le Prix de la Citoyenneté 2022 est attribué à Dorottya Redai

 

A picture containing outdoor, tree, person, park

Description automatically generatedLe 18ème Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V est décerné à une militante hongroise pour le respect des droits des LGBTQI+, Dorottya Rédai. La polémique autour de la publication "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous) a accéléré la promulgation par le premier ministre hongrois Victor Orban de la loi prohibant ‘la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs’ en 2021.

Depuis cette polémique, le livre a été traduit en plusieurs langues, dont une traduction en français disponible à partir du 20 octobre. La remise du Prix de la Citoyenneté aura lieu le 16 novembre 2022 à Bruxelles.

 

Un symbole de courage

La hongroise Dorottya Rédai a obtenu son doctorat en études comparatives sur le genre à l'Université d'Europe centrale (CEU). Sur la base de sa thèse, le livre "Exploring Sexuality in Schools. The Intersectional Reproduction of Inequality" a été publié en 2019 par Palgrave Macmillan.

En plus de ses activités académiques, Dorottya Rédai est une membre active de l’ONG de défense des droits des lesbiennes (Labrisz) où elle travaille comme formatrice dans le programme scolaire "Apprenez à connaître les personnes LGBT". Son approche intersectionnelle met en lumière la question du genre et des inégalités sociales.

Dorottya Rédai est la coordinatrice du projet de livre "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous) publié en français aux éditions Talents Hauts sous le nom « Brune-Feuille, le prince se marie et autres contes inclusifs ». Le livre de contes met en scène des personnages LGBTQI+ dans de nouvelles interprétations des contes de fées traditionnels. Il montre la diversité de la société moderne. Genre, religion, origine, préférence sexuelle, classe sociale, couleur de peau. Le respect est dû à chacun.

La polémique autour de la publication de ce livre a accéléré la promulgation par Victor Orban de la loi prohibant ‘la promotion de l’homosexualité auprès des mineurs’. Cette censure de "Meseország mindenkié" (Le pays des contes pour tous), qui ne peut être que vendu dans un emballage et au rayon adulte des librairies, a clairement posé les limites du débat sur la liberté d’expression en Hongrie et ailleurs. Dans toute l’Europe, le livre traduit en plusieurs langues, s’est fait l’écho du combat LGBTQI+ et des opposants aux droits fondamentaux. Dorottya Rédai a su transformer la recherche sur le genre et les inégalités sociales en un engagement fort et courageux en tant que militante sociale.

Des Contes de fées pour tous

copyright Lilla Bölecz

 

Ce recueil de contes met en scène, une Cendrillon rom, une Belle au bois dormant métisse, une Reine des neiges lesbienne et des cerfs non-genrés… Le livre explore la place de la sexualité dans la société et l’école, lieu d’apprentissage et de socialisation. En s’appuyant sur une recherche scientifique elle interroge la question du rôle des enseignants et la préparation des élèves aux questions de genre et d’ethnicité. L’ouvrage aborde des thèmes aussi variés que le genre, les inégalités sociales et raciales. Le livre de contes est un plaidoyer contre l'exclusion et un encouragement pour chacun à être ce qu'il est.

 

Pour plus de diversité et d’inclusion

copyright Lilla BöleczEn tant que Fondation, nous croyons que la diversité dans la société d'aujourd'hui doit être définie sous toutes ses formes : sexe, religion, origine, préférence sexuelle, classe sociale, couleur de peau.

Dans ce sens pour Olivier Servais, le coprésident de la Fondation, professeur d’anthropologie et doyen de la faculté des sciences de la société a l’UCLouvain « Dorottya Rédai est une grande personnalité, qui peut aider à mieux toucher, comprendre et soutenir les personnes qui se battent souvent seuls dans leur pays pour le respect de l'État de droit et de la diversité. Elle est engagée sur une thématique importante avec une haute prise de risque au regard du contexte hongrois. Une occasion unique de montrer notre solidarité et d'expliquer cette lutte de l'intérieur vers l'extérieur. Au-delà de la question du genre et des droits des LGTB, elle travaille également sur la sensibilisation des enfants et jeunes, thématique importante pour notre Fondation. ».

Par son travail, Dorottya Rédai a souligné l'importance de la socialisation précoce dans le développement d'attitudes démocratiques, tolérantes et solidaires et ce compris, la lutte contre les préjugés.

photos: copyright Lilla Bölecz

Revue de Presse

ECRITE :

Knack, Jeroen Zuallaert, " Dorottya Redai:Hongaarse holebiactiviste:‘Jongeren snappen niet waarom de regering zo geobsedeerd is door de homobeweging" 19/10/2022,p.10-15

Le Soir, Fanny Declerq, "Dorottya Redai, prix de la citoyenneté: «La cause LGBT fait pleinement partie de la démocratie" 19/10/2022

ONLINE:

MO*, Gie Goris, "Dorottya Rédai: ‘Dictators vrezen sprookjes meer dan betogingen'"19/10/2022

Le Vif, "La militante hongroise Dorottya Rédai reçoit le Prix de la Citoyenneté de P&V"19/10/2022