Comment je vois mon univers en 2030?

Donner la parole aux jeunes et faire savoir ce qu'ils pensent de l'avenir ! 

Tel est l'objectif du projet « Comment je vois mon univers en 2030 ? » qui a été lancé en janvier 2010 par la Fondation P&V. Ceux qui ont entre 16 et 26 ans aujourd'hui en auront entre 36 et 46 en 2030; quels sont  leurs projets, leurs craintes, leurs espoirs, leurs idées pour notre monde et quelles sont  leurs aspirations personnelles ?

Une centaine de visions de 2030 sont publiées sur le site web www.go2030.be

Exprime ta vision du futur et peut-être, deviendra-t-elle une œuvre d'art. 
Avec ce message, la Fondation P&V a invité, du 20 janvier au 30 avril 2010, les jeunes (de 16 à 26 ans, individuellement ou en groupe) à décrire sous la forme d'un bref scénario ou d'un synopsis (écrit, audio ou visuel) leur vision du monde en 2030. Une centaine de visions du monde en 2030 sont publiées sur le site web du projet : www.go2030.be.

Deux productions artistiques à partir des synopsis lauréats

Le 26 mai 2010, un jury, composé de responsables d'organisations de jeunes, présidé par Mark Elchardus, président  de la Fondation P&V, a sélectionné les 2 synopsis lauréats (un néerlandophone et un francophone). Ils inspirent chacun une production artistique.

"To Get Earth" à Liège

La vision utopiste d'un mélange harmonieux de cultures, décrite dans le synopsis « la Belgindonésie »  de Sylvain Camillieri, a été confiée aux Ateliers d'Art Contemporain à Liège.

 

La commissaire d'exposition Virginie Pierre a fait appel à différents artistes : les plasticiennes Bahar Topçu et Cloé Bauret, le graphiste-vidéaste Mike Latona, le marionnettiste et comédien Laurent Steppé, le musicien Xavier Gazon "Playboy's Bend", la plasticienne et pianiste Macha Wazelle, le scénographe et designer Dominique Lombardo … Ceux-ci ont accompagné différents groupes de jeunes liégeois (des élèves de l'Institut Don Bosco et de l'Institut Saint-Luc, Collectif d'alphabétisation, maison de jeune…) dans la réalisation d'un parcours artistique et sensoriel, à la fois visuel, olfactif, sonore et gustatif au cœur de Liège (Place St Lambert, archéoforum, galeries et rues commerçantes…).

Le grand événement final a eu lieu le 14 janvier 2012.

FutureFormers dans le Limbourg

Genk, Hasselt, Saint Trond, Overpelt et Beringen se sont emparés des thèmes (loisirs, liens sociaux, habitat, santé, éducation) évoqués dans « Even bijklesten », le scénario d'Eef Briers, pour proposer à différents groupes de jeunes de mettre en forme leurs visions du futur.

En partenariat avec Social Spaces, Z33, Studio Lobo, FLACC et Villa Basta, l'asbl eeland a repris le concept d'« Open Structure » de l'artiste Thomas Lommée pour proposer à 5 artistes et groupes de jeunes de devenir des « Future Formers ».
Ainsi, Daan Gielis et les skaters de Genk ont imaginé une piste de skate du futur, mobile et modulaire.  Aifoon et la Maison des jeunes de Beringen ont enregistré des sons du futur. Gert de Clercq a travaillé avec les jeunes de PIKOH à Hasselt, Karl Philips avec les jeunes de Saint-Trond et Peter Westenberg avec ceux d'Overpelt. Toutes ces réalisations ont été regroupées sur une vespa à trois roues qui circulait dans les villes et lors d'événements pour porter la parole des jeunes. 

L'événement final a eu lieu le 5 mai 2012 à Hasselt (kolonel Dussartplein).

Pour plus d'informations, surfez sur www.go2030.be.